Les dégâts lors d’un déménagement peuvent arriver avec n’importe quel prestataire. La destruction ou la dégradation d’un meuble ou de n’importe quel objet est causée par une mauvaise protection ou dans le cas où les déménageurs n’utilisent pas suffisamment de matériel d’emballage (cartons de déménagement, papier bulle…)

Dans tous les cas de figure, le client doit voir comment se faire indemniser en lisant attentivement son contrat de déménagement.

Tout d’abord, il faut bien lire l’article 14 des conditions générales de vente d’une prestation de déménagement, qui détermine les engagements d’indemnisation des dégâts et des pertes dans le cadre d’un contrat de déménagement. Dans un deuxième temps, il faut bien comprendre toutes les particularités de l’assurance proposée par le déménageur, et constater la franchise en cas de dégât.

La déclaration de valeur est un document qui doit accompagner le contrat de déménagement. Sans la présence de la déclaration, le client ne pourra pas demander réparation en cas de problème. Il doit tâcher de bien remplir ce document où il pourra déclarer tous les biens qui ont une valeur dépassant le montant de la franchise de l’assurance proposée par le déménageur.

A la fin du déménagement, si un dégât ou une perte est constatée, le client doit absolument le signaler sur la lettre de voiture, sinon il risque de ne pas être indemnisé. S’il n’a pas ouvert tous ses cartons, il doit ajouter sur la lettre de voiture la mention « sous réserve de déballage des cartons fermés » à côté de sa signature « bon pour accord ».

Pour lancer la procédure d’indemnisation, le client doit envoyer à son déménageur dans un délai de trois jours suivant le déménagement une lettre recommandée avec accusé de réception (RAR). Il est préférable d’accompagner la lettre de quelques photos ou de toutes les preuves possibles du dégât.

Le fait d’officialiser la procédure d’indemnisation ne veut pas dire que le client devient automatiquement l’adversaire du déménageur, Bien au contraire, le client doit se rapprocher de son déménageur et le motiver pour mobiliser son assureur qui doit prendre en charge l’indemnisation des dégâts causés par le déménagement.

Enfin, l’expert de l’assurance peut visiter le client dans un délai d’un mois afin de constater visuellement les dégâts. En cas d’acceptation d’indemnisation financière, celle-ci sera faite dans un délai de 3 mois après le déménagement.

  • Reply

    Stage pilotage

    18 11 2011

    Bon billet. Le billet est la suite à celui.

  • Reply

    admin

    27 12 2011

    Justement, la personne qui provoque le dégât est responsable. Dans le cas où le dégât est provoqué par le client, par exemple si le déménageur casse une assiette dans un carton emballé par le client, c’est celui qui a emballé qui est responsable, ici le client.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *