Madame Kupin est professeur de piano dans un conservatoire parisien. Elle déménage de Paris vers Le Vésinet. Lors de sa première rencontre avec le responsable commercial du déménagement, elle est assise pendant l’entretien entrain de manger sa tartine au fromage blanc.

Le commercial comprend tout de suite qu’il à faire à une cliente pas comme les autres.

La visite dure environ une heure, ce qui est considérable !!!
Madame Kupin explique longuement à Monsieur le déménageur qu’elle a été arnaquée plusieurs fois dans sa vie et qu’elle en a ras-le-bol des propositions malhonnêtes.

Bien évidemment elle ne veut pas bouger le petit doigt ni avant ni pendant ni après le déménagement…

Elle attend une prestation sans équivoque, une prestation de déménagement complète.

Madame Kupin possède entre autres 3 grandes maisons superbement décorées et 5 magnifiques pianos mais elle n’a pas beaucoup d’argent et demande bien sûr un prix étudié.

Le lendemain dès la première heure, Elle reçoit son devis de déménagement. Depuis cet instant précis, elle appelle le commercial au moins deux fois par jour.

A chaque appel ce dernier a droit à une négociation au couteau et toutes sortes de questions soupçonneuses.

Le déménagement a été prévu sur deux jours, une demi-journée pour la préparation des cartons et l’emballage des meubles et une journée pour le déménagement.

Pendant toute la demi-journée de la préparation, Madame Kupin est assise sur sa chaise entrain de harceler les déménageurs. La musique est toujours la même : elle s’est faite arnaquer plusieurs fois dans sa vie et se méfie de tout le monde et en particulier de ceux qui paraissent les plus honnêtes et les plus sérieux.

La deuxième journée est naturellement la plus stressante, Madame Kupin n’a toujours pas quitté sa chaise, elle abreuve de paroles les déménageurs qui l’écoutent plus ou moins.

Elle s’inquiète pour ses meubles alors qu’ils sont complètement emballés, veut que l’on termine par empaqueter sa nourriture car elle a peur d’en manquer là où elle va…

Lorsque les déménageurs sont au pied du camion de déménagement, prêts à partir, ils entendent un cri de détresse déchirant. Ils montent en courant pleins d’inquiétude.

Arrivés au premier étage, ils trouvent Madame Kupin qui pointe du doigt la vis d’une étagère qu’elle a trouvée par terre !!!

A l’adresse de destination, c’est la chasse à Madame Kupin : les déménageurs l’ont dans les pieds quand ils n’ont pas besoin d’elle et la perdent complètement de vue lorsqu’ils en ont besoin pour savoir où placer les meubles.

Enfin le déménagement du piano et de tous les autres meubles est terminé avec zéro dégât et chaque chose à sa place.

Madame Kupin a remercié les déménageurs pour leur prestation et donne un bon pourboire à chacun.

Mais une heure après, Madame Kupin laisse au chef d’équipe dans son répondeur un message de détresse.

Le meuble le plus cher à ses yeux qu’elle a hérité de sa grande mère a disparu !!!

Le chef d’équipe la rappelle d’urgence pour savoir de quel meuble il s’agit …
Fausse alerte, entre temps Madame Kupin a retrouvé le meuble en question.

Ouf !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *