Après plusieurs semaines de recherches, quelques visites techniques et un devis signé, le jour du déménagement est enfin arrivé. Toute l’équipe de déménageurs va se mettre à la disposition du client. Mais le client, lui, que doit-il faire? Comment doit-il se comporter? Et doit-il donner un pourboire?

Tenir son rôle de client

En premier lieu, il faut avoir respecté ses obligations. En effet, suivant la formule choisie, il y a une implication plus ou moins importante de la part du client et il est impératif que ce dernier ait réalisé sa part de travail avant le jour du déménagement, comme par exemple:

  • cartons remplis, fermés et annotés
  • meubles qui le nécessitent, démontés
  • luminaires et tableaux décrochés
  • électroménager débranché

Ensuite, à l’arrivée des déménageurs, il est conseillé de faire le tour du logement avec le chef d’équipe, et de lui préciser tout ce qui a de l’importance, comme des cartons contenant des objets particulièrement fragiles ou des meubles qui ne partent pas.
Pour finir, puisque l’essentiel a été fait et/ou dit, il faut laisser le champs libre à l’entreprise de déménagement. De nombreux allers retours vont être faits, des meubles lourds soulevés et des consignes verbales échangées: ils ont besoin d’espace pour intervenir au mieux. Bien sur, le but n’est pas de disparaître, car en cas de questions de la part des déménageurs, le client doit pouvoir répondre, mais disons qu’il faut savoir se faire discret et surtout, éviter de prodiguer des conseils: c’est leur métier!
Et si le logement à déménager abrite un chien ou un chat, il est très largement préférable de le confier à une connaissance le jour J: pas de stress pour lui, pas de risque de morsures ou de griffures pour les déménageurs.

Proposer le petit plus

Les déménageurs arrivent souvent tôt à l’adresse de chargement, et bien qu’il est possible que la cafetière, les tasses ou les verres soient déjà emballés, les accueillir avec un café peut être une bonne idée. Une bouilloire, quelques gobelets en plastique et des sticks de café et de sucre peuvent faire toute la différence quant à l’ambiance du chantier. On peut également envisager de prévoir quelques boissons fraîches et en proposer tout au long de la journée: l’eau et les sodas sont souvent bien accueillis. On évite les préjugés et on ne propose pas de bière: de part le règlement intérieur, il est souvent interdit aux déménageurs d’en boire pour des questions de sécurité. S’il est parfois tentant de leur offrir le repas, à la brasserie au coin de la rue ou en se faisant livrer des plats, mieux vaut leur en parler avant. En effet, la pause déjeuner sert aussi, en plus de reprendre quelques forces, à se détendre: certains préfèrent marcher, d’autres s’isoler, etc..Sans compter que les habitudes alimentaires seront à gérer!

Donner ou non un pourboire

C’est la fin du déménagement et tous les meubles sont à leur place respective. Peut-être restent-ils quelques cartons à déballer par le client, mais le plus gros est fait et les déménageurs sont sur le départ. C’est généralement le moment choisi pour donner un pourboire, bien que celui-ci ne soit nullement obligatoire. Pour en déterminer le montant, on se base sur la qualité de la prestation, bien sur, mais surtout sur la disponibilité de l’équipe quant aux souhaits particuliers (décrocher un lustre, débrancher un lave linge, etc..) et à sa réactivité face à un quelconque imprévu (ascenseur en panne, accepter un léger détours pour donner un meuble à un ami, etc..). Quant à savoir à qui donner cet argent, et bien, plutôt qu’au chef d’équipe qui le distribuera ensuite, il est préférable de le donner à chacun individuellement: cela montre aux déménageurs que l’on a apprécié leurs efforts.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *