Alors que déménager représente la 3ème raison d’anxiété après le décès et la perte d’emploi, il y a tout de même environ 6 millions de français qui déménagent chaque année. Et alors qu’environ 76% de la population avoue stresser à l’idée d’un déménagement, chacun d’entre nous (à quelques exceptions près) y a été ou y sera confronté au moins une fois dans sa vie. Ne serait-il pas envisageable de bien vivre cet événement?

Accepter la raison de son déménagement

On est donc quasiment tous amenés à déménager, mais pour des raisons bien différentes: une naissance et le besoin d’un plus grand logement, un licenciement et la nécessité de bouger géographiquement, emménager en maison de retraite ou simplement le désir de découvrir d’autres régions ou pays. Il est évident que déménager s’avère plus facile quand on est maître de cette décision. Mais comme on vient de le voir, ça n’est pas toujours le cas. Avant de comparer les devis et choisir l’entreprise de déménagement qui va nous accompagner dans cette aventure, il faut en accepter la cause afin de ne pas «subir» son déménagement. Mettre tous ses meubles dans un camion et les confier aux déménageurs c’est un peu comme leur confier notre vie, alors mieux vaut être serein.

Anticiper les démarches administratives

Puisqu’un déménagement est éprouvant, on limite sa charge morale au maximum en anticipant les démarches administratives. Certaines ne pourront être faites qu’après avoir emménager, comme pour la carte grise, l’inscription sur la liste électorale ou encore la redevance TV… Pour tout le reste, autant commencer dès la confirmation de la date du déménagement, d’autant que certains organismes demandent à être informés suffisamment tôt afin de transférer les dossier aux agences concernées. Donc, on se munie de toutes les références nécessaires et on signale son changement d’adresse, ou la résiliation de son contrat, auprès:

  • des fournisseurs en téléphonie, câble et internet
  • des services des eaux, électricité et gaz
  • de notre assureur
  • de la Poste

Pour les services publiques et les principaux autres organismes, le plus simple est de se rendre sur le site service-public.fr. Après une simple inscription et gratuitement, le changement de nos coordonnées leurs sont transmises.

Faire ses cartons sans nostalgie

Entre fous rire et larmes, le tri des affaires est une étape qui bouleverse les plus nostalgiques d’entre nous, car on ouvre des tiroirs oubliés, réellement bien sur, mais surtout métaphoriquement. Pour mieux appréhender cette mise en cartons, il faut s’y prendre suffisamment à l’avance pour avoir le temps de s’émouvoir si cela nous est nécessaire. Il est conseillé de faire appel à quelques amis ou membres de la famille pour partager quelques souvenirs et être réconforté ou encouragé si besoin. Au fur et à mesure que les jours passent et que les cartons se remplissent, on évacue la nostalgie. On peut alors faire un tri efficace et choisir en toute conscience ce que l’on va donner, jeter ou garder. Cela permet également de réduire le volume de son déménagement et ainsi de faire quelques économies.

S’approprier son nouvel environnement

Le choix de la région, ou même de la ville de notre destination, ne nous appartient pas toujours. C’est pourquoi il est important de découvrir ce nouvel environnement afin de se l’approprier très vite. Il ne faut pas hésiter à aller à la rencontre des commerçants, se promener dans les rues et discuter le plus possible avec le voisinage. Se créer de nouvelles relations, voire de nouveaux amis, est essentiel au bien être. On peut alors se retourner sereinement sur son déménagement et admettre que ce n’était peut-être pas une si mauvaise idée…

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *