En temps normal, un déménagement est une source de stress pour près de 80% des français, alors en période de pandémie, on pourrait s’attendre au pire. Pourtant, malgré une baisse d’activité dans le secteur du déménagement, on remarque que ceux qui déménagent sont plutôt sereins. Pourquoi ?

Vouloir faire des économies et rechercher les bons plans sont devenus une habitude pour tous et cela passe souvent par les sites internet. Nombreux sont ceux qui proposent des déménagements à prix cassés et avec des prestations très variables. Mais pourquoi faut-il se méfier des prix trop bas?

Quand on déménage, on ne sait pas ce qu’il faut faire des meubles une fois ceux-ci vidés de leur contenu. On les emmène, certes, mais comment? On regarde, légèrement perplexe, ces assemblages de planches, chevilles et autres tiges métalliques sans vraiment savoir s’il vaut mieux les démonter ou bien les transporter en l’état. En effet, tout dépend du meuble à déménager et des accès des différentes adresses!

Ce n’est pas tout le monde qui déménage 70m3 à l’autre bout de la terre. Du coup, pour un déménagement d’un plus petit volume et sur une courte distance, avons nous les même besoins? Clairement non. Et parmi les différentes solutions qui se présentent, il y en a une qui se distingue à l’heure où l’écologie bat son plein: le vélo.

Entre desiderata de la banque, des anciens ou actuels propriétaires, du notaire, des enfants, et on en passe, il est évident qu’on ne peut pas toujours choisir sa période de déménagement. Mais si on en a l’occasion, franchement ça peut valoir le coup: économies, tranquillité, climat, timing, disponibilité, on y trouve tous notre compte!

Beaucoup de métropolitains prennent la décision de rejoindre les DOM-TOM, soit pour y travailler, soit pour y vivre leur retraite. Si certains laissent véritablement tout derrière eux, d’autres choisissent de stocker leurs meubles (soit parce qu’ils ne resteront que quelques petites années, soit parce qu’ils veulent être surs de leur décision), et d’autres encore préfèrent emmener absolument tous leurs biens. Quoiqu’il en soit, déménager pour un département d’outre mer soulève

Avant de signer votre devis de déménagement, il vaut mieux se garantir de l’honnêteté des déménageurs, car en cas de litige c’est avec eux qu’il faudra traiter. Chacun sait qu’il est facile de se laisser dépasser par les événements quand un problème surgit et qu’on ne connaît pas bien nos droits. Alors autant être sur que l’entreprise de déménagement que nous avons choisie est fiable.

Un particulier qui déménage se doit de connaître les risques encourus en prenant la décision, soit d’engager une équipe sans la déclarer, soit de confier ses biens à une entreprise de déménagement peu scrupuleuse.

Bien organiser son déménagement, ce n’est pas simplement trouver une entreprise ou des amis, remplir des cartons et démonter des meubles. Pour être complètement prêt, il faut aussi anticiper les tracas administratifs, contacter les services privés et gérer les divers abonnement auxquels on a souscrit.

Alors que déménager représente la 3ème raison d’anxiété après le décès et la perte d’emploi, il y a tout de même environ 6 millions de français qui déménagent chaque année. Et alors qu’environ 76% de la population avoue stresser à l’idée d’un déménagement, chacun d’entre nous (à quelques exceptions près) y a été ou y sera confronté au moins une fois dans sa vie. Ne serait-il pas envisageable de bien