Quand on décide de déménager, on demande généralement plusieurs devis car il est bien normal de vouloir comparer. Et pour être certain de choisir le bon déménageur, il faut oser poser beaucoup de questions car le prix ne doit pas être le seul critère de sélection, loin de là !

Peuvent-ils garantir leur fiabilité ?

On devrait toujours se renseigner sur la fiabilité des entreprises de déménagement, mais souvent, poser directement la question aux déménageurs semble déplacée. En allant sur le site infogreffe.fr on peut déjà vérifier que l’entreprise de déménagement est bien inscrite au Registre du Commerce et des Sociétés et prendre connaissance de son numéro Siren et de son code APE ou NAF (qui doit être 4942Z : activité déménagement). On peut aussi se rapprocher de la DRIEA pour s’assurer qu’elle possède bien sa licence de transport. Mais pour ce qui est de la sous traitance, il vaut mieux poser directement la question et le déménageur doit nous expliquer clairement pour quelles éventuelles occasions un sous traitant peut-être appelé sur notre déménagement. Une réponse trop évasive cache sûrement une sous traitance systématique ce qui n’augure rien de bon !

Sur quels critères sera calculé le montant du devis ?

A réception des différents devis de déménagement qui vont nous être proposés, il ne faut pas hésiter à demander aux déménageurs qu’elle importance ils accordent aux points suivants, dans le calcul du prix du devis, et pourquoi :

  • le volume des biens à déménager
  • la facilité des accès, la présence ou non d’obstacles
  • la distance de portage suivant la possibilité de garer le camion ou non au plus près de l’habitation
  • le kilométrage et les coûts de déplacements si nécessaire (péages, hôtel, repas…)
  • la formule que nous allons choisir et sa différence avec les autres
  • les assurances (obligatoire et facultative)

Chaque déménageur à ses propres critères qu’il faut comprendre pour comparer le comparable avant de faire son choix.

Peut-il y avoir des frais supplémentaires ?

Une fois que le devis de déménagement est signé, on ne devrait pas avoir de frais supplémentaires à payer en fin de prestation, mais il peut y avoir des options notées sur le devis. Certaines rentreront dans le montant total, d’autres pas. Mais pour anticiper notre budget, il faut savoir lesquelles. On demandera donc au déménageur de détailler les options validées et comprises dans le prix, comme la livraison des cartons ou le démontage/remontage des meubles et d’ajouter une ligne pour les options en discussion, comme récupérer un meuble à une seconde adresse ou faire un dépôt en déchetterie.

Et pour plus de sécurité, il est important de demander une estimation en cas d’inattendu, comme un ascenseur en panne pour un déménagement au 6ème étage ou un volume estimé par nos soins qui se révélerait bien en deçà de la réalité.

Que couvrent leurs assurances ?

Les déménageurs demandent à combien on estime la valeur des biens à déménager pour les assurances en cas d’incident. Tout d’abord se renseigner sur le pourcentage pris pour l’assurance obligatoire, et surtout sur le montant de l’indemnisation maximale par objet : c’est ce qu’on touchera comme indemnité jusqu’à hauteur du montant total déclaré. Ensuite, se renseigner sur la possibilité de prendre une assurance dommage, à quel pourcentage et ce qu’elle couvre précisément. En effet, dans certains cas, l’entreprise de déménagement n’est pas tenue pour responsable et l’assurance obligatoire ne suffit pas (vol avec agression, incendie…). Pour finir, mieux vaut demander ce que coûte l’assurance individuelle et quels meubles y lister.

Qu’est-ce que les déménageurs font ou pas ?

Il faut savoir que les déménageurs ne sont pas censés décrocher (ni raccrocher) quoique ce soit des murs : placards, tringles à rideaux, cadres etc… ni faire ce qui dépend d’un autre corps de métier : rebrancher un lave linge, démonter des appliques etc…. Mais beaucoup acceptent de rendre ce genre de service. Il ne faut surtout pas hésiter à exposer son problème (je suis seul et dans l’impossibilité de décrocher les meubles de la cuisine par exemple), à demander s’ils peuvent le faire et si oui, combien cela va coûter. Par contre, en cas de panne après un branchement de l’électroménager, l’entreprise de déménagement ne pourra être tenue pour responsable.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *