Déménager ce n’est pas simplement une question de cartons à faire ou de meubles à démonter. Quand on change d’adresse, il y a tout un tas de démarches qu’il faut exécuter afin de ne pas se retrouver dans un « no man’s land » administratif. Simples ou compliquées, voilà celles qu’il ne faudra pas oublier.

Pour notre habitation

On croit, à tort, ne rien devoir à personne lorsque l’on est propriétaire et que l’on décide de déménager alors que le syndic doit être averti de notre départ et nous fournir un certificat qui nous libère de toute obligation. Un locataire, quant à lui, doit résilier son bail par lettre recommandée et fixer une date pour l’état des lieux. Les assurances, habitation et véhicule, sont également concernées car en plus de les informer de notre nouvelle adresse, il faudra peut-être revoir les contrats au vu de nouveaux critères tels que la surface du logement ou le lieu de stationnement. Ensuite il va nous falloir prendre contact avec les indispensables fournisseurs en eau, gaz et électricité et pourquoi pas profiter de ce déménagement pour comparer notre énergie et ainsi faire des économies. Enfin, on fait transférer tous nos abonnements en téléphonie, internet, câble ou satellite.

Prévenir les organismes privés

Dès que l’on connaît sa nouvelle adresse, on prend contact avec le futur établissement scolaire de notre enfant et on averti l’actuel de son départ pour les suivis de dossiers. Notre banquier doit bien sur connaître notre nouvelle adresse, mais si l’on est satisfait de notre agence, rien ne nous oblige à en changer, même si l’on déménage dans une autre région. Ce qui n’est pas le cas de notre médecin traitant. En effet, si l’on déménage loin de notre résidence actuelle, il faudra partir en quête d’un nouveau médecin référent, et ce dès notre installation, afin de ne pas se trouver confronté au refus de consultation le jour ou l’on sera malade. Il nous restera aussi à prévenir les différents services auxquels nous sommes abonnés, tels que les journaux ou les sites de livraisons. Enfin, nous sommes tenus d’informer notre employeur de tout changement de situation.

Prévenir les organismes publics ou semi-publics

Beaucoup d’organismes sont concernés par notre changement d’adresse et omettre de les avertir risque de retarder des informations ou des remboursements, de nous faire avoir des pénalités ou d’être résilié. De plus, certains peuvent nous proposer des aides au déménagement, donc au plus tôt, on prend contact avec :

  • Les impôts
  • La CAF
  • L’assurance maladie
  • Les caisses de retraite
  • Pôle emploi

ou on va sur le site service.public.fr où il est possible de communiquer notre changement d’adresse à tous ces services en quelques clics.
Pour ce qui est de la carte grise, la préfecture nous laisse un délai d’un mois après l’emménagement pour modifier notre adresse.
Quant à la CI, le passeport et le permis, le changement d’adresse n’est nullement obligatoire.
Enfin, pour s’inscrire sur les listes électorales, il suffit de prendre contact auprès de sa Mairie.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *