Quand on déménage, on ne sait pas ce qu’il faut faire des meubles une fois ceux-ci vidés de leur contenu. On les emmène, certes, mais comment? On regarde, légèrement perplexe, ces assemblages de planches, chevilles et autres tiges métalliques sans vraiment savoir s’il vaut mieux les démonter ou bien les transporter en l’état. En effet, tout dépend du meuble à déménager et des accès des différentes adresses!

L’importance des accès

Penser à bien repérer les accès qui vont être empruntés le jour du déménagement est essentiel. Pour le chargement comme pour la livraison, car si le canapé se faufile dans la cage d’escaliers de l’adresse de départ, il peut ne pas du tout passer dans celle de l’adresse d’arrivée. Il en est de même pour les ascenseurs: sont-ils grands, petits? A-t-on le droit de les utiliser pour déménager? Alors mieux vaut prévoir, car démonter tranquillement son canapé la veille au milieu de son salon est toujours plus aisé que précipitamment sur le trottoir ou dans le hall de votre nouvelle résidence! C’est d’ailleurs pour cela que lors de la visite technique, le déménageur pose beaucoup de questions sur les accès du futur logement et demande même parfois des photos ou des vidéos. Il arrive aussi, quand cela est possible, qu’il se rende directement sur les lieux afin d’organiser au mieux sa livraison.

Les meubles indémontables

Certains de nos meubles peuvent être hérités de nos grands parents ou chinés en brocantes. Ce sont des pièces imposantes qui devraient être démontées pour faciliter leur transport, mais voilà, elles sont fragiles et potentiellement indémontables. En effet, les armoires ou commodes anciennes, souvent chevillées, se prêtent mal au démontage et de ce fait, leur manipulation reste complexe. Seules les entreprises de déménagement peuvent les protéger correctement avec du matériel adapté, et également les manipuler avec précaution. De plus, pour éviter tout risque inutile, les déménageurs pourront utiliser un monte meuble et les faire sortir par la fenêtre. Quoiqu’il en soit, quand un meuble ne se démonte pas, on retire les étagères, les portes et les tiroirs afin de l’alléger au maximum.

Les meubles démontables

De nos jours, la plus part de notre mobilier est constitué de meubles facilement démontables. On apprécie d’ailleurs de pouvoir emporter les placards de sa cuisine! Mais une fois décrochés des murs, il n’est pas toujours nécessaire d’en faire un tas de planches pour les transporter. L’important est de prendre les mesures du camion qui est à notre disposition et si les casiers peuvent tenir dedans tels quels et bien tant mieux: on ne les démonte pas. Il en est de même pour les petites penderies et les bibliothèques. C’est pourquoi on peut se voir proposer un devis de déménagement avec un volume plus important que sur un autre : le commercial aura considéré que de réduire le volume en démontant les meubles risquait d’entraîner de la casse ou une perte de temps en démontage/remontage.

Les conseils

Même quand tout paraît très simple au départ ça finit quand même par se compliquer à l’arrivée. C’est pourquoi démonter un meuble ne se fait pas sans préparation. La meilleure chose à faire est de prendre une photo avant de commencer le démontage, celle-ci nous permettra d’avoir une vue d’ensemble au moment du remontage. Pour les meubles complexes, ne pas hésiter à prendre des notes, voire des photos et même des vidéos, pour les phases intermédiaires qui posent problème. On peut aussi coller de l’adhésif de couleur pour indiquer des emplacements stratégiques d’étagères ou autres. Et surtout, tout ce qui est visseries doit être mis dans des pochettes annotées et scotchées sur les planches concernées! Bien sur, en faisant appel à des déménageurs professionnels, il est toujours possible, et cela quelque soit la formule de notre déménagement, de demander qu’ils se chargent du démontage/remontage des meubles.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *